X
Se connecter
Adresse e-mail
Mot de passe
00'00
|
10’37
10’37
| Par | 17 juin 2018

Un Bien Beau Brouhaha 17.06.18

Coupe du monde de football, Bella Ciao, Aquarius, un Président, une assistante personnelle et un PDG. Mais le son le plus fort de la semaine, c’était… le silence.

Bonjour, vous m’entendez ?

 

Bienvenue dans un Bien beau Brouhaha, n°18 déjà, votre podcast du dimanche, disponible sur Boxsons.fr, oui, même en plein Mondial de foot, mais pas d’excuse, l’écoute de ce BBB tient largement pendant une mi-temps, je vous vois, vous êtes tombés dedans, un mois en régression mode « footix »,  moi pareil… et pourtant, elle nous avait prévenu Lapix :

 

 « La coupe du monde démarre demain et on va pouvoir regarder des milliardaires courir après un ballon. »

 

Oh le tacle aux gros sabots prononcé sur une chaîne qui vient de diffuser un petit tournoi de tennis aux participants sous-payés assurément.

 

Un monde mondial pendant un mois, spéciale dédicace à l’Islande et au Panama, qui y sont pour la première fois, pensées aussi pour ceux qui n’y sont pas : en Russie, pas de Chili, pas de Pays Bas et bien sûr, pas d’Italie.

 

Bella ciao, Bella ciao, vous l’entendez, l’Europe, chanter Bella Ciao, chant italien de résistance anti fasciste datant de 1944, toujours garder les vieux chants, ils resservent un jour. Et tel le génial professeur de la Casa Del Papel, cette semaine, c’est l’Espagne qui a sauvé l’honneur.

 

Valencia, terre en vue pour l’Aquarius. 629 êtres humains à bord, hommes femmes enfants, femmes enceintes, bébés, mineurs isolés, exténués, apeurés, blessés, secourus au large de la Libye par SOS Méditerranée, 629 vies repoussées par l’Italie extrême de Giuseppe Conte.

Et là, en début de semaine, nos oreilles ont saigné, entre larsen et acouphène.

 

Vous n’entendez plus ? C’était pourtant le son le plus fort de la semaine. Il a duré 2 jours, pendant 2 jours, en France, on n’a rien entendu. Silence… assourdissant. A part les Corses,  silence blessant. Vous savez, les têtes qui se tournent quand à vos pieds un faible est à terre.

 

Et tandis que le pays ruisselait encore d’orages tropicaux répétitifs, la diversion postée un soir par la communication présidentielle fit plus de mousse qu’un samedi soir au Copacabana. Taper sur les aides sociales, employer le mot pognon, faire croire à une vidéo sur le vif, un os assez grossier à ronger et tous et toutes qui s’y sont précipités. On a tellement entendu « trop de pognon », on a tellement soupé de « pognon de dingue », que forcément, il  n’est plus resté trop de temps ni d’espace pour eux, les salariés de Carrefour. Leur ancien PDG est reparti sur-blindé.

 

Oui, moi aussi je voudrais une deuxième vie. Une vie où l’on ne verrait pas un PDG échouer à moderniser son entreprise, virer 2400 personnes et repartir avec 13 millions d’euros, 3 autres millions en actions et une retraite de 517 000 euros par an à vie. Chapeau Georges Plassat, à ce niveau-là, on peut même dire sombrero.

 

Allez, je ne vais pas tarder à vous laisser, les millionnaires du foot vont bientôt recommencer à suer pour justifier leurs salaires mirobolants. La porcelaine de l’Elysée, le doigt d’honneur de Robbie Williams et le chirurgien inesthétique de Vladimir Poutine se joignent à moi pour vous souhaiter une bien belle semaine. Allez ciao bella, ciao bello.

 

Réalisation : Elsa Daynac

Mixage : Joe Duc

Offert
EPISODE

Un Bien Beau Brouhaha 17.06.18

10’37
| Par | 17 juin 2018

Coupe du monde de football, Bella Ciao, Aquarius, un Président, une assistante personnelle et un PDG. Mais le son le plus fort de la semaine, c’était… le silence.

Bonjour, vous m’entendez ?

 

Bienvenue dans un Bien beau Brouhaha, n°18 déjà, votre podcast du dimanche, disponible sur Boxsons.fr, oui, même en plein Mondial de foot, mais pas d’excuse, l’écoute de ce BBB tient largement pendant une mi-temps, je vous vois, vous êtes tombés dedans, un mois en régression mode « footix »,  moi pareil… et pourtant, elle nous avait prévenu Lapix :

 

 « La coupe du monde démarre demain et on va pouvoir regarder des milliardaires courir après un ballon. »

 

Oh le tacle aux gros sabots prononcé sur une chaîne qui vient de diffuser un petit tournoi de tennis aux participants sous-payés assurément.

 

Un monde mondial pendant un mois, spéciale dédicace à l’Islande et au Panama, qui y sont pour la première fois, pensées aussi pour ceux qui n’y sont pas : en Russie, pas de Chili, pas de Pays Bas et bien sûr, pas d’Italie.

 

Bella ciao, Bella ciao, vous l’entendez, l’Europe, chanter Bella Ciao, chant italien de résistance anti fasciste datant de 1944, toujours garder les vieux chants, ils resservent un jour. Et tel le génial professeur de la Casa Del Papel, cette semaine, c’est l’Espagne qui a sauvé l’honneur.

 

Valencia, terre en vue pour l’Aquarius. 629 êtres humains à bord, hommes femmes enfants, femmes enceintes, bébés, mineurs isolés, exténués, apeurés, blessés, secourus au large de la Libye par SOS Méditerranée, 629 vies repoussées par l’Italie extrême de Giuseppe Conte.

Et là, en début de semaine, nos oreilles ont saigné, entre larsen et acouphène.

 

Vous n’entendez plus ? C’était pourtant le son le plus fort de la semaine. Il a duré 2 jours, pendant 2 jours, en France, on n’a rien entendu. Silence… assourdissant. A part les Corses,  silence blessant. Vous savez, les têtes qui se tournent quand à vos pieds un faible est à terre.

 

Et tandis que le pays ruisselait encore d’orages tropicaux répétitifs, la diversion postée un soir par la communication présidentielle fit plus de mousse qu’un samedi soir au Copacabana. Taper sur les aides sociales, employer le mot pognon, faire croire à une vidéo sur le vif, un os assez grossier à ronger et tous et toutes qui s’y sont précipités. On a tellement entendu « trop de pognon », on a tellement soupé de « pognon de dingue », que forcément, il  n’est plus resté trop de temps ni d’espace pour eux, les salariés de Carrefour. Leur ancien PDG est reparti sur-blindé.

 

Oui, moi aussi je voudrais une deuxième vie. Une vie où l’on ne verrait pas un PDG échouer à moderniser son entreprise, virer 2400 personnes et repartir avec 13 millions d’euros, 3 autres millions en actions et une retraite de 517 000 euros par an à vie. Chapeau Georges Plassat, à ce niveau-là, on peut même dire sombrero.

 

Allez, je ne vais pas tarder à vous laisser, les millionnaires du foot vont bientôt recommencer à suer pour justifier leurs salaires mirobolants. La porcelaine de l’Elysée, le doigt d’honneur de Robbie Williams et le chirurgien inesthétique de Vladimir Poutine se joignent à moi pour vous souhaiter une bien belle semaine. Allez ciao bella, ciao bello.

 

Réalisation : Elsa Daynac

Mixage : Joe Duc

Un Bien Beau Brouhaha
Ecoutez aussi
12’45

Un Bien Beau Brouhaha 24.06.18

Naufrages en règle en France, aux Etats-Unis et ailleurs. Mais big up à l'Islande.
12’45
24 juin 2018
Offert
10’38

Un Bien Beau Brouhaha 03.06.18

Le ciel s'est déchaîné cette semaine. L'actu aussi : coups de foudre et de cœur, coups durs et de boule, coups de maître et de bambou.
10’38
03 juin 2018
Offert
10’57

Un Bien Beau Brouhaha 27.05.18

Des Américains, porc, voleur et héros, des Mères célébrées et des femmes qui peuvent enfin choisir de ne pas l'être, des jeunes en jeûne de futur et de match.
10’57
27 mai 2018
Offert
9’12

Un Bien Beau Brouhaha 20.05.18

Illusions: Guy Lagache forfait pour le mondial, Chris sans la Reine et Dimitri Payet lauréat à Cannes.
9’12
20 mai 2018
Offert