X
Se connecter
Adresse e-mail
Mot de passe
00'00
|
18’09
18’09
| Par | 16 janvier 2018

Calais : « un chien est mieux traité »

Tentes, couvertures arrachées ou lacérées, gazages, les associations parlent de maltraitance institutionnelle à l’encontre des exilés. Yolaine continue de les nourrir.

Janvier 2018 : plus d'un an après le démantèlement de la jungle de Calais, 800 migrants tentent de survivre malgré le froid et les actions des forces de l'ordre pour éviter tout point de fixation. Sur le terrain, Vincent de Coninck de Secours Catholique dénonce une stratégie de maltraitance et la politique de non-accueil du gouvernement.
 
Lundi 15 janvier, à la veille du déplacement d'Emmanuel Macron à Calais, deux associations, Le Secours Catholique et l'Auberge des Migrants, ont porté plainte contre la destruction systématique des affaires prêtées aux migrants.
 
Sur place, les associations continuent de venir en aide aux réfugiés qui essayent coûte que coûte de passer en Angleterre. Comme tous les jours de la semaine, Yolaine de l'association SALAM apporte de la nourriture aux exilés. Boxsons l'a suivie avec l'équipe de bénévoles dans les rues de Calais.
 
Calais réfugié
Offert
EPISODE

Calais : « un chien est mieux traité »

18’09
| Par | 16 janvier 2018

Tentes, couvertures arrachées ou lacérées, gazages, les associations parlent de maltraitance institutionnelle à l’encontre des exilés. Yolaine continue de les nourrir.

Janvier 2018 : plus d'un an après le démantèlement de la jungle de Calais, 800 migrants tentent de survivre malgré le froid et les actions des forces de l'ordre pour éviter tout point de fixation. Sur le terrain, Vincent de Coninck de Secours Catholique dénonce une stratégie de maltraitance et la politique de non-accueil du gouvernement.
 
Lundi 15 janvier, à la veille du déplacement d'Emmanuel Macron à Calais, deux associations, Le Secours Catholique et l'Auberge des Migrants, ont porté plainte contre la destruction systématique des affaires prêtées aux migrants.
 
Sur place, les associations continuent de venir en aide aux réfugiés qui essayent coûte que coûte de passer en Angleterre. Comme tous les jours de la semaine, Yolaine de l'association SALAM apporte de la nourriture aux exilés. Boxsons l'a suivie avec l'équipe de bénévoles dans les rues de Calais.
 
Calais réfugié
Exils
Ecoutez aussi
16’35

Hmong : d’un monde à l’autre, au nom de la France.

Ils sont moins connus, pourtant leur histoire n'est pas sans rappeler celle des Harkis algériens.
16’35
28 octobre 2018
Offert
22’11

Hassan: en attendant l’asile

Ce jeune Afghan issu de la minorité Hazara persécutée apprend le français, fait de la radio, vend des Malboro bled et plaisante volontiers. La réponse de l’OFPRA va arriver...
22’11
05 octobre 2018
Offert
29’31

Abir, prof de français en Syrie, métallurgiste en Vendée

Elle s’est battue plusieurs mois pour faire libérer son mari torturé dans les geôles de Bachar al Assad. Récit
29’31
03 septembre 2018
Offert
18’43

Une famille de cœur

Mohammad, réfugié afghan de la tribu des Hazaras, vit à Paris dans l'hôtel particulier de Marie-France, styliste de renom. Apprentissage mutuel.
18’43
24 juillet 2018
Offert