X
Se connecter
Adresse e-mail
Mot de passe
00'00
|
4’38
4’38
| Par | 30 mars 2018

Lettre d’amour à la visibilité transgenre

La transexualité n’est plus classée comme une maladie mentale depuis 2009, mais les clichés et les agressions ne diminuent pas pour autant.

Chère visibilité transgenre,

 

Le 31 mars c’est ta journée, la journée internationale de la visibilité transgenre, une journée pour nous ouvrir les yeux. Pour le moment, il faut bien le dire, les yeux sont bien souvent fermé, pour ne pas voir la multiplicité de la réalité. Bleu, rose, X, Y, masculin, féminin, beau laid, bien, mal. Le binaire fait la loi ici-bas. Madame La Morale est convoquée à tous les carrefours et Monsieur Le Cliché l’accompagne.

 

Tous les panneaux de direction nous disent : mets ta différence au placard. Et les esprits se cantonnent à de vieilles rengaines. On a voulu tout ranger dans des moules qui ont la forme de cages mais nos identité dépassent et débordent, elles sortent du cadre qu’on nous avait tracé. La vision est formatée il faut la libérer

 

Ce n’est que depuis 2009 que la transsexualité n’est plus classée comme maladie mentale.

Aujourd’hui, tout n’est pas encore arc-en-ciel, et les transgenres ne savent toujours pas faire de leur sexe sur leur carte d’identité, mais ils apparaissent dans Plus belle la vie, et ça c’est déjà quelque chose…

 

Un jour on sera tous normaux avec nos différences. Ouvrons les yeux sur tous les possibles en n’oubliant pas d’être nous-même.

 

Chère visibilité transgenre je t’embrasse,

 

Elsa

Offert
EPISODE

Lettre d’amour à la visibilité transgenre

4’38
| Par | 30 mars 2018

La transexualité n’est plus classée comme une maladie mentale depuis 2009, mais les clichés et les agressions ne diminuent pas pour autant.

Chère visibilité transgenre,

 

Le 31 mars c’est ta journée, la journée internationale de la visibilité transgenre, une journée pour nous ouvrir les yeux. Pour le moment, il faut bien le dire, les yeux sont bien souvent fermé, pour ne pas voir la multiplicité de la réalité. Bleu, rose, X, Y, masculin, féminin, beau laid, bien, mal. Le binaire fait la loi ici-bas. Madame La Morale est convoquée à tous les carrefours et Monsieur Le Cliché l’accompagne.

 

Tous les panneaux de direction nous disent : mets ta différence au placard. Et les esprits se cantonnent à de vieilles rengaines. On a voulu tout ranger dans des moules qui ont la forme de cages mais nos identité dépassent et débordent, elles sortent du cadre qu’on nous avait tracé. La vision est formatée il faut la libérer

 

Ce n’est que depuis 2009 que la transsexualité n’est plus classée comme maladie mentale.

Aujourd’hui, tout n’est pas encore arc-en-ciel, et les transgenres ne savent toujours pas faire de leur sexe sur leur carte d’identité, mais ils apparaissent dans Plus belle la vie, et ça c’est déjà quelque chose…

 

Un jour on sera tous normaux avec nos différences. Ouvrons les yeux sur tous les possibles en n’oubliant pas d’être nous-même.

 

Chère visibilité transgenre je t’embrasse,

 

Elsa

Lettres d'amour
Ecoutez aussi
4’50

Lettre d’amour à l’amour

Comme disait Edith Piaf : "Je me fous du monde entier, tant qu'l'amour inond'ra mes matins". Notre Edith à nous, c'est Elsa et elle en parle le mieux.
4’50
05 juillet 2018
Offert
5’15

Lettre d’amour à la musique

C'est la fête de la musique, feu d'artifice dans la tête et stimulation des neurones, libre cours à l'imagination.
5’15
21 juin 2018
Offert
4’50

Lettre d’amour au ballon rond

Quelque chose ne tourne pas rond sur notre planète, elle devient toute entière un gigantesque ballon de foot pendant la Coupe du monde. Lettre d'amour au ballon rond, un peu de douceur entre deux coups de pied.
4’50
14 juin 2018
Offert
4’51

Lettre d’amour au plastique

Révolution, société de consommation, pollution : le plastique, c'est pas si fantastique.
4’51
08 juin 2018
Offert