X
Se connecter
Adresse e-mail
Mot de passe
00'00
|
4’51
4’51
| Par | 08 juin 2018

Lettre d’amour au plastique

Révolution, société de consommation, pollution : le plastique, c’est pas si fantastique.

Cher plastique,

 

Tu es omniprésent dans ma vie, je ne passe pas une journée sans te regarder, t’enfiler, te toucher ou te respirer.

 

Lorsque tu naquis, tu étais une merveille crée par l’homme, tu es le produit d’une réaction chimique magique. Tu étais apparu, tu allais révolutionner le futur et changer nos vies, à l’échelle du système solaire et à l’échelle du quotidien. Tu ne choisis pas ce que tu deviens, des fois tu es une cuvette de chiotte, un téléphone, un slip, un sac en plastique, une prothèse mammaire, une bague de pigeon, ….

 

Tu nous emballes à longueur de journée, sans même qu’on s’en rende compte tu insinues ta langue dans tous nos espaces. Outre tes pouvoirs en matière de science, de médecine et de nouvelles technologies, on a compris que tu pouvais être un bon moyen de se faire du flouze. Tu étais tout bénef’, alors on t’a exploité jusqu’à la moelle de ton polymère et aujourd’hui tu es omniprésent.

 

Malgré toutes tes possibilités nous avons réussi à faire de toi un grand n’importe quoi. Alors que tu étais une prouesse scientifique, te voilà aujourd’hui devenu un nuisible. Tu te fais emporter par les vents de la société du cash crash CAC 40 et tu te répands sur terre.

 

Tu as plastifié mon cœur et la planète bleue.

Offert
EPISODE

Lettre d’amour au plastique

4’51
| Par | 08 juin 2018

Révolution, société de consommation, pollution : le plastique, c’est pas si fantastique.

Cher plastique,

 

Tu es omniprésent dans ma vie, je ne passe pas une journée sans te regarder, t’enfiler, te toucher ou te respirer.

 

Lorsque tu naquis, tu étais une merveille crée par l’homme, tu es le produit d’une réaction chimique magique. Tu étais apparu, tu allais révolutionner le futur et changer nos vies, à l’échelle du système solaire et à l’échelle du quotidien. Tu ne choisis pas ce que tu deviens, des fois tu es une cuvette de chiotte, un téléphone, un slip, un sac en plastique, une prothèse mammaire, une bague de pigeon, ….

 

Tu nous emballes à longueur de journée, sans même qu’on s’en rende compte tu insinues ta langue dans tous nos espaces. Outre tes pouvoirs en matière de science, de médecine et de nouvelles technologies, on a compris que tu pouvais être un bon moyen de se faire du flouze. Tu étais tout bénef’, alors on t’a exploité jusqu’à la moelle de ton polymère et aujourd’hui tu es omniprésent.

 

Malgré toutes tes possibilités nous avons réussi à faire de toi un grand n’importe quoi. Alors que tu étais une prouesse scientifique, te voilà aujourd’hui devenu un nuisible. Tu te fais emporter par les vents de la société du cash crash CAC 40 et tu te répands sur terre.

 

Tu as plastifié mon cœur et la planète bleue.

Lettres d'amour
Ecoutez aussi
4’50

Lettre d’amour à l’amour

Comme disait Edith Piaf : "Je me fous du monde entier, tant qu'l'amour inond'ra mes matins". Notre Edith à nous, c'est Elsa et elle en parle le mieux.
4’50
05 juillet 2018
Offert
5’15

Lettre d’amour à la musique

C'est la fête de la musique, feu d'artifice dans la tête et stimulation des neurones, libre cours à l'imagination.
5’15
21 juin 2018
Offert
4’50

Lettre d’amour au ballon rond

Quelque chose ne tourne pas rond sur notre planète, elle devient toute entière un gigantesque ballon de foot pendant la Coupe du monde. Lettre d'amour au ballon rond, un peu de douceur entre deux coups de pied.
4’50
14 juin 2018
Offert
4’00

Lettre d’amour à l’apéro

Les jours s'allongent, la température monte, et même sous la pluie, le rituel des beaux jours revient.
4’00
01 juin 2018
Offert