X
Se connecter
Adresse e-mail
Mot de passe
00'00
|
15’59
15’59
| Par | 04 mai 2017

NIMA NIMA

Ni MAcron, ni MArine Le Pen, ils refusent de choisir, ni barrage, ni pression. Paroles de mélenchonistes abstentionnistes.

Après des mois d'analyse, de longues heures d'attente, quatre candidats dans un mouchoir de poche, le duo de tête est sorti des urnes. A l'issue du premier tour, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont glané le plus de voix. Quelques pas derrière, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon.

 

Et maintenant, que faire ? Voter au second tour, oui, non ? Voter blanc ou s'abstenir ? Pour qui, pourquoi ?

Martin Bodrero a tendu son micro à plusieurs insoumis, tristes d'avoir vu leur champion arriver si près du podium final. Pour eux, NiMA NiMa, pas de vote pour le FN, pas non plus de voix pour "remettre une pièce dans la machine du système". Hors de question de "donner un blanc seing à l'ultra-libéralisation de la société, au détricotage du code du travail".

 

Comment vivent-ils tous ceux qui pointent du doigt le fait que de ne pas voter Macron fait le jeu de Marine Le Pen ? L'une d'elles raconte :

 

"Faire barrage au FN, c'est marcher dans le piège que l'on nous a tendu. Tout ça est une grande escroquerie. On n'est pas des jouets. Après, on se demande pourquoi les gens s'énervent. C'est trop facile de se foutre de notre tête toute l'année, et de nous demander ensuite de voter pour ce système. Finalement, est-ce que l'on est vraiment en démocratie ?"

Questions au centre de cet entre-deux tours. Verdict le 7 mai 2017.

 

Offert
EPISODE

NIMA NIMA

15’59
| Par | 04 mai 2017

Ni MAcron, ni MArine Le Pen, ils refusent de choisir, ni barrage, ni pression. Paroles de mélenchonistes abstentionnistes.

Après des mois d'analyse, de longues heures d'attente, quatre candidats dans un mouchoir de poche, le duo de tête est sorti des urnes. A l'issue du premier tour, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont glané le plus de voix. Quelques pas derrière, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon.

 

Et maintenant, que faire ? Voter au second tour, oui, non ? Voter blanc ou s'abstenir ? Pour qui, pourquoi ?

Martin Bodrero a tendu son micro à plusieurs insoumis, tristes d'avoir vu leur champion arriver si près du podium final. Pour eux, NiMA NiMa, pas de vote pour le FN, pas non plus de voix pour "remettre une pièce dans la machine du système". Hors de question de "donner un blanc seing à l'ultra-libéralisation de la société, au détricotage du code du travail".

 

Comment vivent-ils tous ceux qui pointent du doigt le fait que de ne pas voter Macron fait le jeu de Marine Le Pen ? L'une d'elles raconte :

 

"Faire barrage au FN, c'est marcher dans le piège que l'on nous a tendu. Tout ça est une grande escroquerie. On n'est pas des jouets. Après, on se demande pourquoi les gens s'énervent. C'est trop facile de se foutre de notre tête toute l'année, et de nous demander ensuite de voter pour ce système. Finalement, est-ce que l'on est vraiment en démocratie ?"

Questions au centre de cet entre-deux tours. Verdict le 7 mai 2017.

 

Visages de campagne
Ecoutez aussi
13’55

Un 7 mai sonore à Paris

Chez Hubert (non, pas Uber) qui a voté Macron, avec les insoumis barricadés à Ménilmontant, au milieu des victorieux joyeux du Louvre.
13’55
08 mai 2017
Offert
27’59

Voix contre Front

Enquête à Hénin Beaumont où la municipalité FN mène une guérilla intense contre la locale de la Voix du Nord. « Un niveau de caniveau extrême »
27’59
22 avril 2017
Offert
15’06

Planoise : primo-votant en quartier

L’élection, le voile, le FN, les discriminations, la parole à de jeunes primo-votants de la cité de Planoise près de Besançon.
15’06
21 avril 2017
Offert
14’04

Une cuvée insoumise

Valentin Morel, jeune vigneron du Jura, a créé un Pinot noir en soutien à Jean-Luc Mélenchon. Combien de verres en commun ?
14’04
20 avril 2017
Offert