X
Se connecter
Adresse e-mail
Mot de passe
00'00
|
38’19
38’19
| Par | 18 avril 2017
Photos PC

Noëlle, fille de bagnard et fière de son père

Il lui avait raconté Cayenne. Rejetée dans son petit village d’Ardèche, la belle dame de 73 ans se souvient qu’elle est partie voyager à la recherche d’une autre humanité

Entendre et faire parler des gens qui ont une histoire, une vie à raconter. C'est l'idée des Mémoires Vives, qui viendront régulièrement chatouiller vos oreilles. 

 

Aujourd'hui, Noëlle. Femme qui vouvoie son mari et fille de bagnard, un anarchiste, récidiviste, envoyé à Cayenne

 

"J'étais fière de mon père. C'était mon père, ce héros."

A quoi ressemblait son quotidien ? Quels sont les souvenirs qu'elle a gardés de son père ? Quel a été son parcours ? 

Un père dont elle ne savait pas exactement l'âge. Il s'était probablement rajeuni, mais sur le reste, il aimait raconter ses années de délinquance, de bagne. "Il ne nous a jamais dit que c'était un enfer. Au bagne, il s'appelait Le rouge, parce qu'il était fort et violent. "

 

Noëlle raconte aussi le besoin de partir, de voyager. 

"Quand vous habitez près de l'eau, vous voyez le courant passer, et c'est la vie qui passe."

Alors elle va voir, ailleurs, loin des champs, loin de l'usine. Loin de ce village où "les chats ne font pas des chiens", où les passants sont persuadés que Noëlle est de "la mauvaise graine". Un village où les enfants du bagnard sont rejetés.  

 

Un magnifique récit, à dévorer avec délectation.

 

Production : Pascale Clark. Montage et Réalisation : Sonia Leyglene. Mix : K.

EPISODE

Noëlle, fille de bagnard et fière de son père

38’19
| Par | 18 avril 2017
Photos PC

Il lui avait raconté Cayenne. Rejetée dans son petit village d’Ardèche, la belle dame de 73 ans se souvient qu’elle est partie voyager à la recherche d’une autre humanité

Entendre et faire parler des gens qui ont une histoire, une vie à raconter. C'est l'idée des Mémoires Vives, qui viendront régulièrement chatouiller vos oreilles. 

 

Aujourd'hui, Noëlle. Femme qui vouvoie son mari et fille de bagnard, un anarchiste, récidiviste, envoyé à Cayenne

 

"J'étais fière de mon père. C'était mon père, ce héros."

A quoi ressemblait son quotidien ? Quels sont les souvenirs qu'elle a gardés de son père ? Quel a été son parcours ? 

Un père dont elle ne savait pas exactement l'âge. Il s'était probablement rajeuni, mais sur le reste, il aimait raconter ses années de délinquance, de bagne. "Il ne nous a jamais dit que c'était un enfer. Au bagne, il s'appelait Le rouge, parce qu'il était fort et violent. "

 

Noëlle raconte aussi le besoin de partir, de voyager. 

"Quand vous habitez près de l'eau, vous voyez le courant passer, et c'est la vie qui passe."

Alors elle va voir, ailleurs, loin des champs, loin de l'usine. Loin de ce village où "les chats ne font pas des chiens", où les passants sont persuadés que Noëlle est de "la mauvaise graine". Un village où les enfants du bagnard sont rejetés.  

 

Un magnifique récit, à dévorer avec délectation.

 

Production : Pascale Clark. Montage et Réalisation : Sonia Leyglene. Mix : K.

Mémoire vive
Ecoutez aussi
29’53

Génia, raconter et raconter encore l’impensable

Déportée à Auschwitz après dénonciation, Génia Oboeuf dut subir des expériences de stérilisation. Dans l’enfer, elle rencontra Aimé qui allait devenir son mari. Leçons de vie.
29’53
02 juillet 2017
31’50

Galia: devenir ce que tu sais que tu es

Galia est née garçon à Marseille, a cherché ce qui clochait, trouvé la réponse à Paris dans les cabarets, voyagé dans le monde, traversé le plus fort des années sida. Une belle femme se souvient.
31’50
07 juin 2017
19’23

Henri, fils de cheminot, collaborateur du général de Gaulle

Souvenirs du général de Gaulle avant la fin
19’23
01 mai 2017