X
Se connecter
Adresse e-mail
Mot de passe
00'00
|
15’03
15’03
| Par | 18 avril 2017
Photos

Ododo

Pour ceux qui cherchent le sommeil. Composition lancinante et tse tse (à écouter au casque)

Vous avez du mal à dormir en ce moment ? Les insomnies sont vos meilleures ennemies ? 

Branchez vos écouteurs ou votre casque pour une meilleure expérience.

Ododo est une pièce dite "acousmatique" : une musique composée à partir de sons divers, sans les règles standards de notes et rythmes.
 
Le point de départ d'Ododo était le souhait d'une musique qui accompagne ou facilite l'endormissement.  
L'élément clé de la pièce est le glissement, progressif, de couches rythmiques en couches rythmiques de tempi légèrement différents. Cette méthode d'écriture, inspirée de Piano Phase de Steve Reich, produit une sensation d'obstination étourdissante, et d'envahissement de l'espace sonore. Cette pièce devait capter l'auditeur, puis le maintenir dans un espace qui déconnecte du réel, et enfin le lâcher avec douceur.
 
Nous, on a testé et on dort sans s'arrêter depuis qu'on a écouté le son - on émerge juste pour vous écrire ce petit mot.
Bonne nuit (ou bonne sieste).
 
PS : Et sinon, si vous avez une heure et demi devant vous sans dormir, voici une très belle interview de l'auteure Annie Ernaux
 
Production, montage, réalisation et mix : Romain Anklewicz et Vincent Guiot
EPISODE

Ododo

15’03
| Par | 18 avril 2017
Photos

Pour ceux qui cherchent le sommeil. Composition lancinante et tse tse (à écouter au casque)

Vous avez du mal à dormir en ce moment ? Les insomnies sont vos meilleures ennemies ? 

Branchez vos écouteurs ou votre casque pour une meilleure expérience.

Ododo est une pièce dite "acousmatique" : une musique composée à partir de sons divers, sans les règles standards de notes et rythmes.
 
Le point de départ d'Ododo était le souhait d'une musique qui accompagne ou facilite l'endormissement.  
L'élément clé de la pièce est le glissement, progressif, de couches rythmiques en couches rythmiques de tempi légèrement différents. Cette méthode d'écriture, inspirée de Piano Phase de Steve Reich, produit une sensation d'obstination étourdissante, et d'envahissement de l'espace sonore. Cette pièce devait capter l'auditeur, puis le maintenir dans un espace qui déconnecte du réel, et enfin le lâcher avec douceur.
 
Nous, on a testé et on dort sans s'arrêter depuis qu'on a écouté le son - on émerge juste pour vous écrire ce petit mot.
Bonne nuit (ou bonne sieste).
 
PS : Et sinon, si vous avez une heure et demi devant vous sans dormir, voici une très belle interview de l'auteure Annie Ernaux
 
Production, montage, réalisation et mix : Romain Anklewicz et Vincent Guiot