X
Se connecter
Adresse e-mail
Mot de passe
00'00
|
9’17
9’17
| Par | 25 mai 2017

PMA tuée dans l’oeuf

François Hollande a permis le mariage pour tous mais pas la PMA, la procréation médicalement assistée pourtant promise. Un mandat de bébés Thalys et de rappels à la loi pour les médecins favorables à la mesure. Enquête auprès de gynécologues d’Amiens.

"Ces gens-là sont comme n'importe qui. Ils ont le droit d'être ensemble, je ne vois pas pourquoi on ferait une ségrégation"

A Amiens, des gynécologues font le suivi de couples de femmes, parties faire une PMA ailleurs, en Belgique, en Espagne ou dans un autre pays d'Europe. La PMA, c'est la procréation médicalement assistée : des paillettes de sperme inséminées dans le corps de celle des deux femmes qui souhaite porter l'enfant. Une PMA a un coût exorbitant : des centaines d'euros à chaque tentative. Etre suivies en France permet de se faire rembourser par la sécurité sociale les rendez-vous nécessaires au suivi de la maternité.

 

Pourtant, François Hollande l'avait promis, c'était une de ses promesses de campagne. Le mariage pour tous a été adopté il y a quatre ans, mais la PMA est morte dans l'oeuf. Espérée les deux premières années du mandat, elle passe à la trappe dès 2014. Et pourtant, de nombreux médecins dénoncent l'hypocrisie du système : deux femmes partent certes à l'étranger pour avoir un enfant, mais elles reviennent enceintes en France et accouchent bel et bien dans les maternités françaises.

 

La PMA va-t-elle être ouverte à toutes les femmes dans le courant 2018 ? A en croire, Marlène Schiappa, la secrétaire d’État à l’égalité entre les hommes et les femmes, la législation française pourrait évoluer dans ce sens à l’occasion d’une révision de la loi de bioéthique. 

 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/09/12/le-gouvernement-prevoit-l-ouverture-de-la-pma-a-toutes-les-femmes-en-2018_5184262_3224.html

 

Le point en Picardie, dans ce reportage signé Thibaut Mougin, qui est aussi allé sonder le corps médical en Bretagne, savoir comment la médecine de proximité tente de survivre.

 

 

Mixage: Joe Duc

Offert
EPISODE

PMA tuée dans l’oeuf

9’17
| Par | 25 mai 2017

François Hollande a permis le mariage pour tous mais pas la PMA, la procréation médicalement assistée pourtant promise. Un mandat de bébés Thalys et de rappels à la loi pour les médecins favorables à la mesure. Enquête auprès de gynécologues d’Amiens.

"Ces gens-là sont comme n'importe qui. Ils ont le droit d'être ensemble, je ne vois pas pourquoi on ferait une ségrégation"

A Amiens, des gynécologues font le suivi de couples de femmes, parties faire une PMA ailleurs, en Belgique, en Espagne ou dans un autre pays d'Europe. La PMA, c'est la procréation médicalement assistée : des paillettes de sperme inséminées dans le corps de celle des deux femmes qui souhaite porter l'enfant. Une PMA a un coût exorbitant : des centaines d'euros à chaque tentative. Etre suivies en France permet de se faire rembourser par la sécurité sociale les rendez-vous nécessaires au suivi de la maternité.

 

Pourtant, François Hollande l'avait promis, c'était une de ses promesses de campagne. Le mariage pour tous a été adopté il y a quatre ans, mais la PMA est morte dans l'oeuf. Espérée les deux premières années du mandat, elle passe à la trappe dès 2014. Et pourtant, de nombreux médecins dénoncent l'hypocrisie du système : deux femmes partent certes à l'étranger pour avoir un enfant, mais elles reviennent enceintes en France et accouchent bel et bien dans les maternités françaises.

 

La PMA va-t-elle être ouverte à toutes les femmes dans le courant 2018 ? A en croire, Marlène Schiappa, la secrétaire d’État à l’égalité entre les hommes et les femmes, la législation française pourrait évoluer dans ce sens à l’occasion d’une révision de la loi de bioéthique. 

 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/09/12/le-gouvernement-prevoit-l-ouverture-de-la-pma-a-toutes-les-femmes-en-2018_5184262_3224.html

 

Le point en Picardie, dans ce reportage signé Thibaut Mougin, qui est aussi allé sonder le corps médical en Bretagne, savoir comment la médecine de proximité tente de survivre.

 

 

Mixage: Joe Duc

Santé publique
Ecoutez aussi
18’30

Du chanvre au cannabis thérapeutique

Une éventuelle autorisation en France sauverait-elle certains agriculteurs en difficulté? Pas si simple. Reportage sur le champs.
18’30
21 octobre 2018
Offert
20’44

Suffoquer au pied du Mont Blanc

Des habitants de la vallée de l’Arve racontent leur quotidien surpollué : enfants confinés, problèmes respiratoires, indifférence des élus.
20’44
29 mai 2018
Offert
35’15

Je suis atteint de Lyme

Enquête et journal de bord sur une maladie aux multiples symptômes que la médecine tarde à reconnaître comme pandémique et chronique.
35’15
20 avril 2018
Offert
28’29

Les nouveaux électrochocs

Sous anesthésie, l’électroconvulsivothérapie donne de bons résultats dans les cas de dépressions sévères. Reportage électrique au HP de Bron près de Lyon.
28’29
17 avril 2018
Offert